Twitter Instagram Facebook Vimeo RSS
Recherche avancée  
account
 
 
Forgot your password ?

Delphine Blast / Photography

Pour le meilleur et pour le pire  /  Texte / Planche / Slide

Commander un tirage

"Pour le meilleur et pour le pire...Etre un homme battu aujourd'hui en France."

Au coeur du malaise de la violence conjugale, il existe un tabou : celui de la violence faite aux hommes. Véritable non-dit, le phénomène des hommes battus existe pourtant bien réellement. Alors que depuis plusieurs années le nombre de femmes victimes de violence conjugale est en régression, le nombre de victimes masculines ne cesse d'augmenter. Selon l'Observatoire National de la délinquance et des réponses pénales, un homme meurt tous les treize jours sous les coups de sa compagne. Ils seraient 130 000 par an, sans compter tous ceux qui, trop humiliés, le cachent.

Ce phénomène touche des hommes de tout âge, toute catégorie socio professionnelle confondue. Ils sont ingénieurs, cadres, dentistes ou retraités et subissent les coups et insultes quotidiennes de leur compagne. Honteux, ayant peur du jugement des autres, ils sont nombreux à se taire. Et quand ayant atteint un point de non-retour ils se décident enfin à briser le silence, ils se heurtent à une incompréhension, des moqueries et doivent faire face à un système défaillant qui les place dans une solitude encore plus profonde et destructrice.

Les hommes qui ont participé à ce projet ont décidé aujourd'hui de briser le silence. C'est le cas de Daniel, Olivier, Mehdi, Stéphane et Jacques que j'ai rencontré en début d'année 2015. J'ai décidé de réaliser leur portrait et de masquer leur visage en le remplaçant par des éléments de décor. A travers ce moyen, je m'assurai de garder leur anonymat (certains étant toujours en procédure judicaire avec leur ex-compagne) mais aussi et surtout de montrer à quel point ils sont aujourd'hui transparent dans notre société. C'est également un moyen pour chacun de pouvoir s'identifier plus facilement à ces personnes et de se rendre compte que ce phénomène peut toucher n'importe quel homme aujourd'hui en France.