Twitter Instagram Facebook Vimeo RSS
Recherche avancée  
account
 
 
Forgot your password ?

Didier Bizet / Photography

Résurection de la petite mer d'Aral.  /  Texte / Planche / Slide

Commander un tirage

Bizet

Dans le petit village de Tastubek situé à 90 km d'Aralsk, l'ancien port principal de la petite mer d'Aral, les années soviétiques ont laissé quelques traces que personne n'oubliera. Mais depuis l'achèvement du barrage de Kokaral en 2005, puis avec l'arrivée du réseau électrique en 2009, la vie semble différente à Tastubek. Akerke et son mari Nurzhan, qui se sont installés il y a quelques années dans ce village, vivent désormais de la pêche dans cette région du Kazakhstan qui semblait totalement morte il y a encore quelques années. Plus de 15 sortes de poissons ont refait surface, alors que la production annuelle atteignait à peine les 600 tonnes en 1996, elle est de 7200 tonnes aujourd'hui. Par +45° en été et -25° en hiver, Nurzhan et les pêcheurs du village travaillent 7 jours sur 7. À Tastubek, dans la lointaine petite mer d'Aral, Akerke, Nurzhan et leur fille Dilnaz gardent le sourire avec la certitude d'une vie meilleure. Tandis qu'à Aralsk, même si la mer qui était à plus de 80 km en 2010 n'est plus désormais qu'à 20 km des premières habitations. la nostalgie de la mer semble avoir laissé la place à l'oubli et à l'indifférence même si le vieux port d'Aralsk devrait se retrouver un jour les pieds dans l'eau.