1 / 3
slider modesheet modefullscreen mode

 

Christophe Maout

Laurence Parisot, vice présidente de l'IFOP

→  commander un tirage papier

Laurence Parisot, vice présidente de l'IFOP déclare : "C'est un totem qui vient d'une des plus grandes tribus indiennes de la côte Pacifique du Canada, les Haïdas. Je suis très attachée à cet objet. Pour sa beauté. Parce qu'il représente des figures animalières et des figures humaines, montrant ainsi l'absence de frontière entre les deux. Parce qu'il s'agit d'un talk stick qui permet de prendre la parole, de dire : «J'existe, dans ma dignité, dans ma lignée, et j'ai le droit de m'exprimer, et voici ce que je pense.» Il montre l'exemple au moment où trop de Français n'ont pas droit à la parole."
Siège de l'Ifop, Paris, le 16 septembre 2016.