Twitter Instagram Facebook Vimeo RSS
Recherche avancée  
account
 
 
Forgot your password ?

Charles-Henri Paysan / Photography

Des descendants perses  /  Texte / Planche / Slide

Commander un tirage

Depuis une dizaine d'années, l'Iran souffre d'une pénurie d'eau sans précédent. Les lacs et rivières ne se régénèrent plus comme avant, laissant la population locale s'appauvrir et sans espoir. En 2016, les autorités affirmaient que 72% des iraniens vivaient dans des conditions de sécheresse prolongée et que des coupures d'eau menaçaient neuf grandes villes, dont la capitale Téhéran.

La région de Dasht-e-Khak, située au centre du pays, à 80 km au nord de Kerman, est l'une des zones qui souffrent de cette crise. Autrefois, cette région semi-aride était parsemée de villages verdoyants, telles des oasis au milieu de ce désert montagneux. Depuis plusieurs siècles, les cours d'eau et nappes phréatiques permettaient aux habitants de vivre en quasi-autosuffisance alimentaire grâce à l'agriculture et l'élevage. Berceau d'une des plus anciennes et ingénieuses civilisations qui aient existé, ces terres ancestrales perses n'ont pas échappé à la révolution industrielle. Au delà de la pollution qui en résulte, l'exploitation des mines de charbon est extrêmement consommatrice en eau. De ce fait, l'extraction minière très présente dans la région, le réchauffement climatique, ainsi que l'agriculture intensive semblent être les principales causes de cette aridification soudaine. Aujourd'hui, les derniers habitants ont dû changer leur façon de vivre et de subvenir à leurs besoins. La plupart d'entre eux sont passés de leurs activités traditionnelles, respectueuses de la nature, au travail dans les mines, en grande partie responsable de ce désastre écologique et humain.

Particulièrement intéressé par l'environnement et l'impact du mode de vie moderne sur les sociétés, j'ai décidé d'aller à la rencontre des victimes de la sécheresse, qui résistent tant bien que mal à l'exode rural. À travers un travail photographique que je souhaite intime et sensible, je raconte l'histoire de ces descendants perses. De villages désertés, à l'exploration d'une mine de charbon, tout en allant à la découverte de la culture et des traditions iraniennes qui ont traversé les âges, j'ai cherché à témoigner de leur vie présente et passée, ainsi qu'à questionner leur futur.