1 / 22
slider (22)contact planche (22)fullscreen (22)

 

Anthony Linger

Gilets Jaunes. À Nantes, le retour du Réveil jaune

Yellow waistcoats. In Nantes, the return

→  commander un tirage papier
EN | FR

Dans un manifeste distribué aux personnes présentes sur place, le collectif Réveil jaune explique souhaiter « plus que jamais s'inscrire dans les luttes à venir, conscients de la crise sociale et climatique et forts de notre bilan et de notre expérience passée ». Le tout, formulé avec un recours appliqué à l'écriture inclusive.Chez les manifestants, il ne semble pas y avoir de mot d'ordre clair et les slogans fusent dans tous les sens, allant de la dénonciation de la pédocriminalité à la liberté de ne pas porter son masque. Une manifestante a même appelé, au micro, à enlever les masques.
Certains organisateurs appellent au calme et le cortège semble vouloir éviter les affrontements.
La manif s'est disloquée peu à peu, dans le calme. Des manifestants sont partis en criant à la ronde : « Fiers d?être Gilets jaunes ! »

In a manifesto distributed to those present on the spot, the Réveil jaune collective explains that they wish "more than ever to be part of the struggles to come, aware of the social and climatic crisis and with the strength of our record and our past experience". There seems to be no clear watchword among the demonstrators, and slogans are coming from all directions, from denouncing paedocriminality to the freedom not to wear one's mask. One protester even called, on the microphone, for the masks to be removed.
Some organisers are calling for calm and the procession seems to want to avoid clashes.
The demonstration gradually broke up, in a calm atmosphere. Demonstrators left shouting: "Proud to be yellow waistcoats! »

Translated with www.DeepL.com/Translator (free version)