1 / 12
slider modesheet modefullscreen mode

 

Amandine Besacier

Lack Luster Imposter

→  commander un tirage papier

Un regard perdu dans le lointain qui nous transperce pourtant de son intensité : c'est ainsi que démarre la série de portraits « lack luster imposter » provoquant tout de suite une certaine fascination pour son modèle.
C'est dans une atmosphère brumeuse, avec pour toile de fond la ville de Los Angeles, qu'on observe cette jeune femme s'affirmer image après image.
Au fur et à mesure, la jeune femme perdue se mue en une femme forte et volontaire. Son corps se délie, se tend, pour mieux s'ancrer dans le sol.
La séduction se fait plus décidée, presque aguicheuse. Cette jeune femme joue de ses failles, de ses errances: ses doutes deviennent sa force, à l'instar des aspérités de ces clichés.
Les défauts du film polaroïd donnent toute la plasticité de ces images.
L'instabilité de la chimie renforce l'aspect fantomatique du modèle, comme si ce moment partagé n'était qu'un jeu, un moment fugace déjà prêt à s'effacer pour laisser la place à une autre histoire.
Comme si chaque jour, cette jeune femme était l'héroïne du nouveau film de sa vie. Comme si ses peurs et ses certitudes lui permettaient de se réinventer pour enfin finir par se trouver.